Art et Créativité

À Damanhur tout le monde se découvre être des artistes

La Guerre d'Art

Une « guerre » pour construire plutôt que détruire

La Guerre d'Art est un défi entre les talents artistiques de chacun qui s'est déroulée à Damanhur pendant les années Quatre-vingt. Divisés en six groupes, les Damanhuriens se confrontèrent dans une compétition entre ceux qui réalisaient les œuvres les plus belles pour embellir le territoire.
On réalisa ainsi des œuvres architectoniques, des peintures murales, des endroits dans la nature pour la régénération, des petites fontaines, des graffitis symboliques et tant d'autres choses, quelques-unes sont encore présentes tandis que d'autres ont disparu après la restructuration du territoire. La Guerre d'Art était une compétition entre six groupes, mais son véritable sens était, comme toujours à Damanhur, un défi vis-à-vis de soi-même. Le but pouvait être d'apprendre des choses qu'avant on n'était pas capables de faire ou de découvrir ses propres talents et de les mettre au service des autres, avec plaisir et divertissement.
La Guerre d'Art eut aussi une importante valeur du point de vue social. Les six groupes, formés en prenant les citoyens au hasard, réalisèrent des « Casati » (Dynasties) – les « Armadilli », les « Barracuda », les « Lemuri », « Leopardi », les « Ramarri », les « Spigole » - qui mirent fin à l'époque « barbare » caractérisant l'installation de la première communauté et donnèrent naissance à l'idée de vivre ensemble sur une nouvelle façon fondée sur la recherche du beau et du noble, en opposition à l'extrême caractère pratique qui a toujours inspiré la vie damanhurienne.