Vision Spirituelle

Un chemin pour éveiller notre propre étincelle divine

Falco Tarassaco
Qui est Falco Tarassaco?

Fondateur et inspirateur mais surtout un compagnon de voyage

Pour les Damanhuriens Falco Tarassaco est un compagnon de voyage qui connait la route, mais aussi un médium, un philosophe, un maître capable d'être un médiateur entre nous et les grandes connaissances de l'humanité, cachées dans les plis de l'univers. Même après sa disparition physique il reste le guide spirituel des Damanhuriens. Sa vision spirituelle donne une grande importance à l'action, à la réalisation d'objectifs pratiques – et donc les communautés, les Temples et les différentes activités damanhuriennes – permettant ainsi d'approfondir la connaissance de nous-mêmes et de la vie, jusqu'à atteindre l'éveil de l'étincelle divine qui existe en chaque individu et le relie à la Grande Âme de l'univers. Le chemin spirituel créé par lui – l'École de Méditation – se base sur l'échange avec les autres, sur la recherche d'un dialogue avec les forces qui peuplent l'univers, sur le développement de la sensibilité personnelle et sur la responsabilité de chacun vis à vis de ses propres choix. Sans oublier l'humour car, comme il le rappelle toujours, pour réaliser des choses importantes il faut aussi avoir un bon sens de l'humour.
La manière la plus adaptée pour transmettre l'essence de son message est celle de construire l'espoir d'une réalité meilleure avec sourire et optimisme, ce qui permet d'extraire le meilleur de chaque situation, même la plus difficile...
Pour ceux qui l'ont connu « seulement » en tant que guérisseur, artiste, visionnaire, Falco est simplement un homme hors du commun, extraordinairement curieux, créatif, profondément humain.
Ses exhortations à construire Damanhur avec vigueur et imagination, à vivre cette aventure spirituelle sans céder à la tentation de la transformer en une religion dogmatique, sont les terrains sur lesquels les Damanhuriens cultivent, jour après jour, le Rêve commun commencé avec lui.

Son Message

Un message d'amour, de connaissance, de communion avec les autres

Falco Tarassaco propose un message d'amour, d'évolution spirituel, de solidarité entre les personnes qu'il a développé à travers plusieurs langages. Son charisme a été celui d'un homme très convaincu par sa propre mission et capable de se consacrer à elle avec une énergie et une cohérence prodigieuse. Au-delà de son sourire, de son intelligence vivante et rapide, de ses idées inépuisables, il a toujours touché par sa capacité à rester concentré sur le Rêve de Damanhur, envers lequel il a dédié toute son énergie. C'est ce dévouement total qui a souvent résonné chez ceux qui entraient en contact avec lui : la contagion de sa vitalité, de son désir d'agir, de réaliser un monde nouveau, était inévitable.
Il a été aussi un grand créateur de mythes, d'images émotionnelles pour expliquer de profondes vérités : d'un point lointain du temps un Alien a été envoyé sur la Terre afin de créer un « écartement de plans » dimensionnels et rétablir un équilibre sur la planète ; la Divinité Originaire qui se fragmente comme un miroir pour entrer dans chaque forme présente dans notre univers ; le bar des « Quatre secondes » où les lois originaires se rencontrent et donnent naissance à l'univers... ce sont des chapitres d'un récit sur le monde et sur la vie dans lequel s'entrelacent ésotérisme, philosophie, tradition et l'envie du renouveau d'où l'expérience damanhurienne part.

Biographie

Les talents d'un enfant étrange aimant faire des expérimentations

L'histoire de Falco Tarassaco est celle d'un homme qui a cru fortement en ses propres rêves, jusqu'à y entraîner d'autres, en leur permettant de rêver aussi. C'est aussi l'histoire d'un homme qui a toujours brûlé les étapes. Il naît en 1950 à Balangero, dans la province de Turin, de ses parents Dovilia et Giovanni. Dès son enfance, il manifeste des capacités inhabituelles : il enlève la douleur de ses compagnons quand ils ont mal, il anime leurs jeux avec des visions et des prodiges – cela effraie quelques uns de ses amis et, certaines fois, même ses parents – et il expérimente constamment la coexistence entre les lois de la nature et celles surnaturelles, comme il le raconte lui-même dans son livre « Récits d'un Alchimiste ». En 1967 il publie son premier livre, « Poèmes de mes seize ans », suivi en 1968 par « Chronique de mon suicide ». En 1969 il demande et obtient par le Tribunal des mineurs la reconnaissance de l'âge de la majorité qu'il aurait dû avoir deux ans après, selon la loi. Dans la même année il se marie et du premier mariage naissent Valeria et Adriano. La troisième fille, Laene, naîtra en 2001. Quand il ouvre une activité d'assurance, il est le plus jeune courtier italien. Sa passion pour la recherche l'amène vite à abandonner son premier emploi, afin de se consacrer complètement à l'étude des énergies géobiologiques et des phénomènes paranormaux. À 25 ans, lorsqu'il fonde, avec quelques-uns de ses amis, le Centre Horus à Turin, il est déjà connu en tant que prano thérapeute, para psychologue, médium, hypnologiste et il voyage à travers l'Italie, de congrès en congrès, avec ceux qui deviendront les co-fondateurs de Damanhur. Il leur racontera ce qu'il ressent être sa propre mission : créer une société spirituelle fondée sur la recherche et sur l'action pratique, dans laquelle des femmes et des hommes puissent expérimenter un nouvel équilibre entre les êtres humains, les forces divines et les forces naturelles.
Depuis la fondation du Centre Horus, la vie de Falco se mélange à celle de Damanhur : en 1977 il a l'idée de créer la Communauté et d'acheter des terrains dans le haut Canavese, et en Décembre 1979 la première Communauté est inaugurée. En 1983, il lance une initiative appelée le « Jeu de la Vie », basée sur le renouveau intérieur des individus, à travers laquelle les Damanhuriens peuvent assumer le nom d'animal et lui devient alors Falco (Faucon). En 1992 Damanhur est constituée déjà de quelques centaines de membres quand le Parquet d'Ivrea découvre son plus grand secret : les Temples souterrains. Pendant quatre ans, il y aura une intense bataille politique et légale qui se terminera en 1996 avec la reconnaissance des Temples de l'Humanité. Depuis ce moment Damanhur est connue à un niveau international grâce aux Temples qui sont devenu une destination pour les curieux, les chercheurs et les artistes ; les Temples de l'Humanité véhiculent aussi le message de Damanhur en tant que société durable capable de concilier les aspirations métaphysiques avec une action politique, une vocation de solidarité, des activités productives, des services éducatifs originaux, des structures médicales avant-gardistes et tant d'autres choses encore. La figure de Falco se détache petit à petit de tout cela : il s'engagera personnellement pour sauvegarder les Temples, sans toutefois n'assumer aucun rôle de décision dans la gestion directe de Damanhur, préférant maintenir le rôle de guide spirituel et développer ses recherches dans le domaine de la « Selfica » et du potentiel humain.
Sa carrière artistique commence dans les années 80 avec la création de la Peinture Selfique, une technique en lien avec une ancienne discipline qui permet d'utiliser des formes d'énergies « intelligentes » capable d'interagir d'une manière harmonieuse avec l'environnement et ses utilisateurs. Avec les titres très longs qui accompagnent chaque toile, Falco redécouvre sa partie poétique de ces premières années. Ses toiles ont été exposées dans plusieurs villes italiennes, mais aussi à Moscou, Zagreb, Berlin, Tokyo et San Francisco.
Dans les années 90, il se dédie toujours plus à ses propres recherches dans le domaine de la physique spirituelle, sujet sur lequel il maintient un intense dialogue avec les Damanhuriens lors des rencontres hebdomadaires du jeudi soir, qu'il a conduit sans interruption de 1988 jusqu'aux quelques jours qui ont précédé sa mort, en juin 2013.