Vivre en Communauté

Une Fédération d'éco-communautés spirituelles

Les Quatre « Corps »
L'École de Méditation

Une philosophie de vie pratiquée chaque jour

Un des quatre piliers fondamentaux de Damanhur, appelés aussi « Corps », est l'École de Méditation : il ne s'agit pas d'un lieu où l'on enseigne des techniques de méditation, mais d'une philosophie de vie qui met au centre l'éveil de la conscience, l'action et la pensée positive en tant qu'éléments qui peuvent changer la vie de tous les jours. Dans l'École de Méditation se développent les valeurs reliées à la spiritualité et à la connaissance ésotérique. Il s'agit d'une école qui a le but d'éveiller l'étincelle divine contenue en chaque être humain.
Selon la philosophie damanhurienne, spiritualité signifie « donner une signification aux choses » et reconnaître dans tout événement et dans toute créature un reflet de l'univers. Rien n'arrive par hasard, tout fait partie d'un équilibre plus vaste et peut représenter une occasion précieuse pour l'éveil de notre conscience.
Le terrain où l'on peut chercher des significations spirituelles profondes et témoigner ces valeurs, est la vie quotidienne. En fait à Damanhur on dit que « Méditation est 24h sur 24 » : nous sommes toujours immergés dans une expérience spirituelle, pas seulement quand nous célébrons un rituel – comme les Équinoxes et les Solstices, etc – mais aussi quand nous dédions notre temps au travail, aux autres, à l'environnement autour de nous.
Les Voies spirituelles sont des chemins de Méditation qui appliquent la recherche dans des domaines spécifiques comme l'art, les rituels, la santé, l'éducation, le travail, etc. Chaque Damanhurien choisit la Voie qu'il sent correspondre à sa propre nature, avec l'idée que l'expression de ses propres potentialités est un élément important du chemin spirituel.

La Vie Sociale

La structure sociale et politique de Damanhur

Le Corps social s'occupe de la citoyenneté et des communautés. La structure sociale et le système politique se sont modifiés plusieurs fois au cours du temps, à partir de la naissance de la première communauté jusqu'à la Fédération actuelle. Le modèle décisionnel a évolué, en créant un système basé sur des organes élus qui s'exprime par la participation effective de tous les citoyens. Les changements normatifs s'effectuent en accord avec la Constitution qui a été mise à jour différentes fois jusqu'à la version de 2007, actuellement en vigueur.
Damanhur offre différentes possibilités de citoyenneté qui sont choisies selon les diverses exigences et les désirs de chacun : il y a ceux qui vivent dans la communauté et ceux qui sont reliés aux projets de la Fédération, même s'ils vivent à l'étranger. Les citoyens qui choisissent la formule communautaire habitent dans des grandes maisons, appelées « nuclei », dans lesquelles environ vingt personnes vivent ensemble, des personnes de tous âges. Dans la même communauté il y a des couples, avec ou sans enfants, des célibataires, des jeunes et des personnes âgées. Chacun a son propre espace personnel et partage avec les autres les endroits communs comme la cuisine et les salles de rencontre.
Chaque Damanhurien choisit où et avec qui il veut vivre, selon sa nature et ses exigences. La vie en commun est caractérisée par plusieurs moments de partage et de joie : l'humour et la capacité d 'approfondir les relations, de savoir jouer ensemble, sont les ingrédients fondamentaux de la vie communautaire !
Les enfants vivent avec leurs parents mais chaque citoyen se sent responsable de leur bien-être et est impliqué dans leurs soins et moyens de subsistance. Il existe aussi une communauté où des adolescents et jeunes adultes, entre 15 et 23 ans, ont décidé de vivre ensemble. Cette expérience formative requière une grande maturité et un sens des responsabilités mais elle continue à donner des bons résultats !
Les espaces pour les personnes âgées qui vivent dans les familles-communautés sont adaptés selon les différentes nécessités. L'attention envers les personnes âgées est un aspect qualifiant le système social damanhurien qui au-delà de garantir les meilleures conditions pour chacun, veut aussi valoriser l'expérience et la sagesse de ceux qui ont vécu plus longtemps et qui ont beaucoup à transmettre.

Le Jeu de la Vie

Transformation, créativité et humour pour vivre dans la joie!

Le Jeu de la Vie représente la valeur de la transformation, de la créativité et de l'humour qui accompagnent la vie individuelle et collective à Damanhur.
Le Jeu de la Vie est né en 1983, pour être le moteur d'une grande transformation qui a impliqué entièrement Damanhur : à cette époque les citoyens étaient concentrés surtout à gérer les ressources et les espaces collectifs. Grâce au jeu de la Vie, les bases de la structure sociale ne devenaient plus statique, raidies autour des règles identifiées pour un bon fonctionnement de l'ensemble. Seulement la flexibilité, la capacité d'accueillir de nouvelles logiques, pouvaient garantir le développement de Damanhur et l'intégration des nouveaux citoyens : ce furent les valeurs que le Jeu de la Vie exprima.
Le changement qu'il créa fut capable de toucher tous les domaines de la vie des Damanhuriens, tantôt au niveau social, tantôt au niveau des relations interpersonnelles. Tous les citoyens choisirent de travailler sur la transformation générale de Damanhur ainsi que sur leur propre transformation intérieure avec humour, légèreté et sans opposition au changement.
Le Voyage est un des aspects du Jeu de la Vie, il s'agit d'un moment particulier pendant lequel quelques citoyens voyagent ensemble dans un camping-car pour des périodes plus ou moins longues, avec des itinéraires qui sont déterminés par les voyageurs eux-mêmes, comme une occasion de découverte réciproque et d'échange d'expérience. « Voyager » peut avoir différentes significations, comme par exemple, aller dans la forêt au-dessus des Temples de l'Humanité, camper quelques jours, ou aller tous ensemble dans certains endroits importants, reliés à l'étude et à la recherche.

Tecnarcato

Un espace pour le développement et l'expression de nos talents

À Damanhur l'union entre toutes les personnes et l'implication dans la vie communautaire, aussi bien au niveau idéal que pratique, est très importante, mais l'individu est un élément précieux et fondamental dans tout groupe.
Chacun, avec sa propre diversité, rend plus riche et colore la vie des autres.
Chacun est fabricant et responsable de soi-même et, en tant qu'arbitre de sa propre évolution, peut élaborer sa propre stratégie pour modifier ce qu'il considère nécessaire pour soi. Le Tecnarcato est un ensemble de techniques et d'instruments qui favorisent et encouragent le renouveau individuel, à travers une stratégie : chaque personne « planifie » sa propre transformation personnelle et, tous les trois mois, rédige un programme avec des objectifs pratiques et des valeurs éthiques. Naturellement, en vivant en communauté, il recevra des conseils et observations de la part des autres (les êtres humains, on le sait, sont toujours prêts à donner des conseils), mais ce sera la personne elle-même qui évaluera dans quelle mesure en tenir compte.
Pour ne pas tout faire tout seul, chacun choisit une personne avec laquelle échanger : une sorte de « miroir » dans lequel on peut mieux se voir. Le but est celui d'avoir une confrontation permettant l'évaluation de soi-même, pour augmenter la conscience de nos propres potentialités ou des limites à dépasser. Il est préférable de choisir des personnes qui partagent les lieux que l'on fréquente le plus comme le travail, la communauté, le groupe de méditation, dans lesquelles on peut se refléter le mieux.
Un important instrument de ce parcours est la « loi individuelle » : une règle rédigée par la personne elle-même – toujours vérifiée par celui qu'on a choisi comme « miroir » - qui peut ainsi l'aider à porter une attention au propre caractère, afin qu'il ne soit pas un obstacle au développement de ses caractéristiques mais un stimuli positif pour les projets individuels.
Falco Tarassaco avait créé une définition de Damanhur qui semble contenir apparemment un paradoxe : « Nous sommes une communauté d'individualistes ». En effet, le Tecnarcato est un des moyens les plus efficaces pour concilier la communauté avec l'individu.